Que faire dans les 24h qui suivent le décès d’un proche ?

Le décès doit être constaté par un médecin qui se charge d’établir un certificat de décès. La déclaration du décès doit ensuite être effectuée auprès de la mairie du lieu de décès. Nous prenons en charge cette démarche, quel que soit votre lieu d’habitation en France et celui où le décès est survenu.

En cas de décès dans un établissement de soins 

Si le décès s’est produit dans un hôpital, une clinique ou un EHPAD,  le médecin de garde établit le certificat de décès.  Ensuite selon les souhaits de la famille, le défunt peut être transféré dans une maison funéraire, communément appelé funérarium, ou être transféré à son domicile.

En cas de décès à domicile

Après l’établissement du certificat de décès par le mèdecin de famille ou de garde, la famille peut choisir de garder le défunt à domicile, ou bien de le faire transférer dans une maison funéraire.
 

En cas de décès sur la voie publique

Le certificat de décès est établi par un médecin commis par les autorités de Police ou de Gendarmerie, ou la mairie, qui se chargent également de demander le transport et l’admission du corps en maison funéraire ou en institut médico-légal.  Nous  intervenons ensuite pour effectuer les démarches auprès des autorités et de la collectivité.

En cas de décès à l’étranger

Le décès doit être déclaré auprès des autorités locales de l’état civil, et de préférence également auprès du consulat français. Nous nous occupons de toutes les démarches administratives à effectuer auprès des différents organismes, et prenons en charge le rapatiement du corps.

Que se passe-t-il dans les 24h à 7 jours qui suivent le décès ?

Un décès est une épreuve au cours de laquelle les proches du défunt ont besoin d’être accompagnés par un service funéraire de qualité et à leur écoute. Préparation de la cérémonie d’adieu, démarches administratives, déroulement des funérailles… Dès l’instant du décès, nous sommes aux côtés des familles pour prendre en charge toute l’organisation des obsèques et sommes présents à chaque étape.

Formalités à accomplir / Documents à obtenir Où se procurer les documents ?

Faire la déclaration de décès en mairie et faire également les déclarations préalables pour les opérateurs funéraires (soins de conservation, autorisations de transport, autorisation d’admission en maison funéraire, autorisation de fermeture de cercueil, autorisation d’inhumation, éventuellement autorisation de crémation,…)
Nous prenons en charge toutes les démarches administratives liées aux obsèques ainsi que l’organisation de la cérémonie.
Demander les copies d’actes de décès

Organiser la cérémonie d’hommage

   
 

 

La préparation des obsèques

Le rendez-vous avec le conseiller funéraire permet de définir ensemble les obsèques souhaitées :
  • Inhumation ou crémation.
  • Cérémonie civile ou religieuse.
  • Choix du cercueil, du capiton et de l’urne dans le cas d’une crémation.
  • Personnalisation de la cérémonie (textes, musiques).
  • Choix des fleurs et des articles funéraires
  • Préparation de l’avis presse.
 

Les grandes étapes des obsèques

    • Le transfert

Nous prenons en charge le transfert du défunt vers son domicile ou la maison funéraire choisie par la famille.

    • Les soins de conservation et de présentation

Réalisés par des professionnels spécialisés, les soins permettent de laisser une image apaisée du défunt.

    • La mise en bière

La mise en bière est le moment où l’on dépose le défunt dans son cercueil.

    • La maison funéraire

Offrant un espace privé et serein aux familles, la maison funéraire permet de se recueillir en toute intimité autour du défunt.

    • La fermeture du cercueil

La fermeture du cercueil est une étape importante des funérailles. Elle doit faire l’objet de beaucoup de soins car elle marque la séparation avec le défunt, qu’il ne sera plus possible de voir.

    • Le convoi

Le convoi est le terme donné au parcours suivi par le défunt, ses proches et l’assistance, du lieu de levée du corps jusqu’au lieu de sépulture. Le maître de cérémonie coordonne les moyens techniques et humains. Il est présent pour guider et accompagner la famille, et répond à toutes ses demandes.

    • La cérémonie

Religieuse ou civile, la cérémonie rend hommage au défunt et permet de faire ses derniers adieux. Nous vous proposons de la personnaliser à travers la lecture de textes, la diffusion de musiques, la mise à disposition de registres de condoléances ou l’organisation d’un geste d’hommage.

    • L’inhumation ou la crémation

Deux modes de sépulture sont possibles en France : l’inhumation, choix d’une grande majorité de personnes et la crémation, de plus en plus répandue en France.
Pour l’inhumation, deux types de configuration sont possibles : l’inhumation en pleine terre et l’inhumation en caveau. Lors de la crémation, plusieurs choix de destination des cendres sont possibles :

      • Dépôt de l’urne au Columbarium, un ensemble de cases regroupées généralement sous forme de mobiliers cinéraires.
      • Inhumation de l’urne dans une sépulture familiale.
      • Scellement sur un monument existant.
      • Dépôt de l’urne dans la case réservée d’un monument mixte.
      • Dépôt dans un cavurne, caveau de dimension adaptée aux concessions cinéraires et pouvant accueillir une ou plusieurs urnes à la demande de la famille.
      • Dispersion des cendres au Jardin du Souvenir ou en pleine nature sous certaines conditions, si la famille ne souhaite pas les déposer au cimetière.
    • Le Cimetière

Avant de devenir le lieu du souvenir, le cimetière est  celui de l’ultime séparation, une étape importante du deuil.

 

 

Que faire dans les 30 jours qui suivent les obsèques d’un proche ?

Après les obsèques, les démarches administratives sont nombreuses. Pour aider les familles à respecter leurs obligations légales et faire valoir les droits du proche disparu, nos conseillers du service formalités après obsèques peuvent les accompagner en réalisant un diagnostic complet et personnalisé en fonction de la situation du défunt.